Vers le bas de page

Bienvenue à Sambreville !


Dates à retenir. Mars 2020 ! En raison du confinement toutes nos activités sont annulées jusqu'a autorisation des autorités - actuellement 19 avril 2020.

Nous apprenons le décès de Camille Gillard et Joséphine Romignom

Nous présentons aux familles, toutes nos condoléances. Que le grand ordinateur les conservent dans sa mémoire éternelle.

Message pascal dans le temps de confinement

Chers amis, chères amies et vous tous les membres de ma famille, en ce temps de Pâques et de confinement, je m’adresse à vous croyants, agnostiques ou athées qui avez tous une place dans mon cœur.

Comme beaucoup d’hommes et de femmes, de jeunes et de moins jeunes, comme de nombreux chrétiens et de prêtres, je suis en manque d’assemblées priantes et célébrantes, désireux de rencontres dans l’amitié et la joie. Aussi, je me permets de vous adresser une méditation pascale en temps de coronavirus…

Une lourde chappe d’épreuves et de souffrances écrase de nombreuses personnes, dans tous les pays du monde. La maladie terrasse des milliers d’hommes et de femmes, la mort emporte de nombreuses personnes âgées dont certaines meurent dans la solitude, privées de l’affection de leurs proches. Même des enfants sont emportés dans l’affreuse chevauchée de la mort.

Et Dieu dans tout ça ? Avec de nombreux contemporains, je m’interroge devant le silence de Dieu et son éprouvante absence. Et j’entends l’interrogation inquiète et douloureuse de personnes éprouvées : « Qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu ? »…

Le temps de la Semaine Sainte qui s’ouvre pour les chrétiens me replace au cœur de la foi chrétienne et m’apporte un petit éclairage sur mes incompréhensions concernant la souffrance humaine, scandaleuse et provocatrice d’un Dieu qu’on proclame plein de bonté et l’amour…

Je n’ai pas mis ma foi en un système intellectuel, ni à un ensemble de dogmes ; j’ai mis ma foi en Jésus de Nazareth, Jésus Christ. Je mets ma confiance en lui, je me fie à lui.

Pour moi, comme pour la plupart des chrétiens, Jésus est l’Envoyé privilégié de Dieu pour le faire connaître au monde. Il est même le Fils de Dieu, comme l’ont découvert progressivement les croyants des premiers temps. Je crois en ses paroles où il affirme : « Celui qui m’a vu, a vu le Père (c’est-à-dire Dieu) » (Jean, 14, 9) Pour moi, Jésus est le visage humain de Dieu. Certes la philosophie et les réflexions religieuses des hommes peuvent nous dire quelque chose sur Dieu, mais, pour moi, les paroles et le comportement de Jésus de Nazareth dessinent le portrait du Dieu véritable. Ce Dieu là ne correspondait pas au Dieu d’un certain nombre de ses contemporains, alors qu’ils se prétendaient fidèles au Dieu révélé à leurs Pères Abraham, Moïse et les prophètes. L’Église, principal témoin de Jésus Christ a pourtant, elle-même, au cours des siècles, déformé le visage du Dieu que Jésus nous a fait connaître. Parfois, elle en a fait un Dieu insupportable à la sensibilité d’hommes et de femmes séduits, consciemment ou inconsciemment, par le Dieu de Jésus.

Comme l’a dit avec humour le pape François, Dieu n’a qu’une maladie : celle de la miséricorde[1]. Jésus en a été le témoin en dialoguant amicalement avec une femme, une Samaritaine. Ainsi, il scandalisait ses propres disciples mais il ouvrait progressivement la femme à l’accueil d’un Dieu qui pardonne et qui aime. Plus tard, Jésus s’invite chez Zachée, le publicain pécheur public. Il scandalise tous les témoins de la scène, mais il ouvre Zachée à cheminer vers le Dieu qui " est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d'amour" (psaume 102, 8) comme le proclame déjà l’Ancien Testament. Presque au terme de sa vie, Jésus est confronté à la femme adultère que lui amènent des Pharisiens prêts à lui jeter les pierres qu’elle mérite d’après leur loi. Certes, Jésus invite la femme à changer de vie, mais il l’envoie, elle aussi, sur le chemin de la découverte d’un Dieu de bonté…

De temps en temps, Jésus manifeste aussi ce Dieu de bonté en guérissant l’un ou l’autre malade, en ressuscitant Lazare et le fils de la veuve de Naïm. Oui, Dieu lutte contre la souffrance, le mal et la mort au côté des hommes…

Cependant, ce Dieu-là que Jésus appelle son Père n’interviendra pas pour éviter l’arrestation de Jésus, ses souffrances dans la torture et la crucifixion, l’épreuve douloureuse de la mort que Jésus vit dans le sentiment d’une solitude immense qui le pousse à s’écrier : « Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Matthieu, 27, 45) On dirait que Dieu est impuissant devant l’acharnement de la souffrance et de la mort qui écrase son Fils Jésus et toute l’humanité.

Chez les chrétiens, on a dit que la souffrance et la mort de Jésus ont procuré le pardon à l’humanité. Mais en parlant ainsi, il faut faire grande attention à l’image de Dieu qu’on dessine. Le célèbre chant du Minuit, chrétiens révèle mensongèrement un Dieu insupportable puisque le texte affirme que Jésus vient effacer le courroux de son Père. En effet, quel Père pourrait exiger la souffrance et la mort de son enfant comme condition d’un pardon ? En réalité, c’est librement que Jésus donne sa vie et c’est par amour pour l’humanité qu’il la donne. Il l’a proclamé au cours du dernier repas qu’il prenait avec ses amis : «Ma vie nul ne la prend mais c’est moi qui la donne » (Jean 10,18) Et il ajoute : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » (Jean 15, 13)

Dans la mort de Jésus, le silence de Dieu exprime, d’une certaine manière, l’impuissance de Dieu. Cette mort traduit presque l’excuse de Dieu devant son impuissance à contrer la liberté humaine, source fréquente de la souffrance et de la mort.

Mais, la puissance de Dieu éclate trois jours après la mort de Jésus, son Fils bien-aimé. Il arrache l’homme Jésus à l’emprise de la mort en le ressuscitant pour en faire le premier d’une longue chaîne d’hommes et de femmes ressuscités.

En Jésus, les chrétiens sont envoyés vers leurs frères et sœurs les plus souffrants pour entrer dans le combat de Dieu contre la souffrance. En Jésus, ils sont invités à l’espérance : la mort n’aura pas le dernier mot. En Dieu, la Vie épanouie est promise !

Joyeuse fête de Pâques, à toutes et tous, malgré la souffrance du confinement, de la solitude et de la peur. Des frères et des sœurs sont proches de nous pour vivre l’aventure de l’amour et l’amitié dans les multiples formes du service, de la solidarité et de l’entraide…

3 avril 2020, René Forthomme.

INFORMATIONS IMPORTANTES - Covid-19 !

L’actualité se focalise ces derniers jours sur l’épidémie de coronavirus qui suscite de l'inquiétude, sans doute plus particulièrement encore chez les aînés. Nous comprenons évidemment cette inquiétude, et sans minimiser la situation actuelle, nous souhaitons lui apporter la réponse la plus appropriée en rappelant les consignes diffusées par les autorités sanitaires. Ces consignes sont adaptées à la situation actuelle en Belgique et pourraient bien entendu évoluer selon la progression éventuelle de l’épidémie. Énéo, en tant que mouvement social qui met en contact des milliers d’aînés chaque semaine suit de près la situation et relayera aussi toute évolution éventuelle des mesures à adopter. Vous pouvez également vous tenir informés de l’évolution de la situation et des recommandations des autorités via le site https://www.info-coronavirus.be.

Restons objectif face à la situation sous contrôle actuellement dans notre pays, et soyons néanmoins vigilant et responsable en recourant aux quelques principes simples préconisés :

Pour les autres destinations, il convient simplement d’appliquer les consignes d’hygiène ci-dessus.


Besoin de t-shirts énéoSport ?

Vous pouvez l'acquérir au prix de 15,00 € - Vous pouvez le commander: via ce bon de commande... Attention, ce bon de commande est à faire parvenir à Emile LESUR !

A partir du 15 septembre et pour l'année suivante, n'oubliez pas de faire remplir par votre médecin le certificat médical d'aptitude physique !

A cette fin télécharger ici le CMAP => A rentrer pour le 01 décembre !

Quel est le cheminement de ce document ? ...

Vous recherchez des formations ?

Énéo et ÉnéoSport, asbl partenaires de la Mutualité chrétienne, proposent, sur la Province de Namur, près de 200 activités régulières et ponctuelles. Des cours de langues aux ciné-débats, en passant par des jeux de société, des moments de rencontres, volontariat, des goûters, des formations informatiques, des lieux de réflexion, des sports, des vacances, des conférences, des excursions d’un jour, des projets citoyens : tout est possible à Énéo !

Prochaines activités:

Pour les détails voir les pages spécifiques.

Les activités qui demandent une inscription préalable.

Informations et revues de presses:


CARTES - CHORALE - CUISINE - FORMATIONS - GOÛTER - INFORMATIQUE - SCRABBLE - SCRAPBOOKING - VOYAGES - EXPOSITIONS - THEATRE
DANSE - GYMNASTIQUE - MARCHES Douce - MARCHES Culturelle - MARCHES Nordique - PETANQUE - PING-PONG - TAI CHI QI GONG -

 
Pour nous écrire:Pour écrire, à l'ensemble du comité, c'est ici !         - Notre livre d'or. -